Bannière entête

L’attelage en quelques mots

              D’abord très intimiste, cette pratique s’est développée régulièrement, pour connaître un véritable engouement à la fin des années 70.

L’attelage, discipline conviviale s’il en est, se pratique de différentes façons, ballades en famille ou entre amis, TREC, randonnées de plusieurs jours, concours d’entraînement, puis les concours de tous niveaux.

 

LA RANDONNEE :       

                                          

                                                                    randonnée dans la superbe Baie des Veys   (photos JCL)                                               Convivialité à Saint-Pair/Mer  (photo JCL)

          Elles sont organisées par nos adhérents, aux quatre coins de notre département et même au delà.. Elles rassemblent plus ou moins de participants qui découvrent ainsi au pas tranquille des chevaux les charmes et les beautés, cachés ou non, de notre belle région. Ces randonnées peuvent être étalées sur plusieurs jours ! Ces randonnées donnent toujours lieu à des repas champêtres qui se déroulent dans la plus grande convivialité !

LE TREC :  (Technique de Randonnée Equestre en Compétition) 

          Le TREC est une compétition où la comparaison se fait par la confrontation des savoirs faire. Savoir faire du meneur et résistance du cheval, dans le POR (parcours d’orientation et de régularité, dans lequel le suivi du bon itinéraire et le respect des vitesses imposées constituent les deux clés de la réussite.
Savoir faire du couple meneur/cheval, dans le PTV (parcours en terrain varié) au cours duquel, sur une distance de deux à cinq kilomètres, on franchi seize difficultés naturelles, chacune notée par un jury de spécialistes. C’est là que le TREC est porteur de progrès pour l’ensemble des pratiquants.

 

LE CONCOURS COMPLET D'ATTELAGE :         

Le concours comporte trois phases appelées "tests".                        

                                            

                        Dressage (sortie de reprise)   (photo JCL)                                   Marathon .(photo Attelage Magazine)                                      Maniabilité. (photo JCL)                 

  • Le dressage : Il permet aux juges d’apprécier l’impression d’ensemble sur les chevaux, le meneur, les équipiers, les harnais et la voiture hippomobile. Le meneur est jugé sur sa capacité et son style à mener l’attelage. Les chevaux sont également jugés sur leur calme, la régularité de leurs allures, leur précision et leur degré d’éducation et leur impulsion.
  • Le marathon :
    C’est le sport à l’état pur ! Les meneurs, très compétents, mènent leurs chevaux dans des obstacles où, seul, le chronomètre compte : la prise de risque, calculée, est maximum. C’est la partie la plus spectaculaire du concours !
  • La maniabilité : Cette épreuve a pour but de tester la condition physique des chevaux et leur obéissance après le marathon. Elle consiste à effectuer un parcours composé de portes matérialisées par des cônes de caoutchouc surmontées d’une balle. Ce parcours doit s’effectuer dans un temps donné, sous peine de pénalités .  Il est à noter, qu'en règle générale, un cheval réussissant un bon dressage ( incurvation) et un bon marathon (réactivité, souplesse),  réussi généralement, une bonne maniabilité.

 

LE CONCOURS DE TRADITION :  (photos JCL)

Ce concours comporte également trois tests :

  

                                                 

                                                       La présentation                                                         Le routier                                                                  La maniabilité                       

La présentation : Les concurrents doivent se présenter devant les juges  en menant une voiture ancienne en parfait état, attelée à un cheval, ou des chevaux, voire des ânes, parfaitement toilettés et garnis de harnais à la propreté irréprochable. Les tenues vestimentaires sont en rapport avec la voiture, qui peut être de maître ou de campagne. Lors de la présentation, les juges examinent avec la plus grande attention les attelages qui se présentent à eux et relèvent toutes anomalies, quelles soient attribuées, soit à la voiture, au cheval, au harnais ou, et à la tenue du meneurs et des passagers.

Le routier  : Parcours en campagne ou en ville,  effectué par les concurrents aux guides de leur attelage. 

Maniabilité : Epreuve consistant a effectuer un parcours, sur terrain plat, et composé de portes matérialisées par des cônes de caoutchouc, surmontés d'une balle. Chaque voiture ayant généralement son propre écartement, la largeur des portes est modifiée à chaque fois en fonction de cet écartement. Une balle tombée entraine une pénalité.

Powered byE2I sports